fbpx

Entrez vos mots clés

3 façon d’investir en vous-même cette année

3 façon d’investir en vous-même cette année

Investir en vous-même peut aider votre entreprise à grandir. Ne laissez pas un emploi  du temps trop chargé freiner votre croissance.

Investir dans la promotion de vos produits n’a rien de surprenant quand on est un entrepreneur créatif. Mais qu’en est-il de votre propre évolution ? Y avez-vous songé ? Quelle importance jouez-vous dans la réussite de votre projet ?

Si apprendre à développer votre potentiel est quelque chose qui vous intéresse, alors découvrez 3 façons simples de monter en compétence, toute au long de votre vie d’artiste.

Façon n°1 : investir dans la formation

La formation pour rester dans le coup

Certains de mes clients m’ont confié qu’après leur formation initiale, la formation continue c’était vraiment le cadet de leurs soucis. Les années de pratiques, l’expérience, c’était ça pour eux qui aller faire la différence. Et ils n’avaient pas tout à fait tort.

Mais selon moi, il existe différentes formes d’apprentissage et le vôtre ne doit pas s’arrêter une fois votre certification obtenue. Bien que l’essence de votre art reste toujours le même, les modes de fabrication et de consommation ne cessent d’évoluer.

Pour rester à la page et continuer d’exister demain, il  faut s’adapter aux attentes des acheteurs d’aujourd’hui.
Acquérir des notions de Marketing peut vous aider à mieux identifier et comprendre ces attentes.

Les formations certifiantes

Avant de dépenser vos économies dans une formation inadaptée, prenez le temps de bien vous renseigner sur la qualité et la pertinence de son contenu.

De quoi avez-vous besoin ? En quoi êtes-vous franchement mauvais ?

Pour trouver la formation la plus adaptée à votre activité et connaître les modalités de prises en charge, le mieux est encore de vous tourner vers votre Chambre des Métiers de l’Artisanat (CMA)..

  • La CMA de l’Hérault (comme beaucoup d’autres CMA) propose des formations spécifiques pour se former aux outils numériques. 
  • Sur Montpellier, il existe également une formation certifiante enseignée par l’association Contex’t Art.
    Idéal pour les nouveaux artisans, ce programme permet d’acquérir, en 6 mois, l’ensemble des pré-requis indispensables à la création d’une activité dans le secteur de l’économie créative.

Les ressources gratuites

A tous les débrouillards qui cherchent à développer leur activité sans rien payer, je dis « Internet est votre amis » ! En effet, le web regorge de milliers, que dis-je, de milliards de supports gratuits bien utiles pour apprendre à mieux gérer son entreprise.
Que ce soit via des podcasts, des MOOCS (cours en ligne), des livres blancs ou e-books à télécharger, les outils d’aide aux entrepreneurs pullulent sur la toile.

Le plus dur étant de faire le tri, j’ai sélectionné pour vous 2 de mes plus belles trouvailles :

  • OpenClassrooms : un plateforme de cours gratuits en lien avec l’entrepreneuriat, la gestion de projets ou encore le Marketing et la Communication
  • Hello Nobo : un blog pour entrepreneuses avec des cours, des conseils et des outils concrets pour créer votre identité visuelle.

Si vous n’avez pas les moyens d’investir dans une formation, vous trouverez sur Internet des tas d’astuces pour faire grandir votre entreprise sans vous ruiner.

Façon n°2 : investir dans le développement de votre réseau

Jouez sur le relationnel

Vous avez les compétences pour réussir mais avez du mal à trouver des clients ? C’est LE moment de sortir le nez de votre atelier !
Mais pour allez où me direz-vous ?

Pour faire connaissance avec votre public, le mieux est encore de vous rendre dans les endroits qu’il fréquente. 
Vous trouverez ci-dessous quelques idées de lieux où vous rendre pour développer progressivement votre réseau :

  • Salons, foires, festivals et manifestations que votre cible affectionnent : Maison et Objet, Vivre Côté Sud, etc.
  • Vernissages ou soirées de lancement de concept-stores ou de boutiques déco.
  • Rencontres professionnelles organisées par votre branche.

Prendre part aux activités de votre cible vous permettra de mettre en évidence vos affinités communes.
Développer son relationnel est un moyen simple de tisser  des liens avec de potentiels clients et partenaires.

Adhérer à un syndicat, une associations et ou un collectif d’artistes

Faire partie d’un syndicat, d’une association  ou d’un collectif de créateurs peut s’avérer très rassurant au lancement d’une activité.

Parmi les organismes les plus connus, on retrouve :

Pour connaître la liste des structures à proximité de chez vous, rapprochez-vous de la CMA de votre région. Selon l’organisme, une cotisation annuelle pourra vous être demandée en contre-partie des services rendus.

Intégrer une couveuse d’activités

En tant que jeune entrepreneuse, j’ai pour ma part décidé d’intégrer la couveuse d’activités montpelliéraine Context’Art
Le fait de participer régulièrement à leurs rencontres professionnelles m’a permis de me faire connaître auprès des créateurs de Montpellier.
Cela m’a permis de recueillir les conseils avisés d’anciens membres comme Art JL ou Carole Akdogan. Le premier restaure des lampes vintage ou et Carole est gérante d’un atelier boutique au centre de Montpellier appelé L’AteLiées.

Rejoindre un groupe Facebook dédiés aux créateurs

Pour échanger avec d’autres artisans et bénéficier de conseils et retours d’expérience, les groupes Facebook sont de puissants alliés

Il en existe des milliers, à sélectionner en fonction de votre secteur d’activité et de l’utilisation que vous voulez en faire.

Pour donner de la visibilité à vos produits

Si votre ‘objectif est de promouvoir vos créations, vous pouvez vous tourner vers des groupes de créateurs tels que : Créateurs de France, le Moulin des Créations ou Fait-main.

Pour discuter stratégie 

Si vous préférez recueillir et échanger sur les bonnes pratiques pour développer au mieux votre business, je  vous conseille davantage les groupes suivants :

Vendre ses créations en ligne : 
Le petit groupe de ma collègue Elody Adam de chez E/A Freelance.
Que ce soit pour la gestion des réseaux sociaux ou l’animation d’une site e-commerce, elle est toujours de très bons conseils.

La Communauté des Artisans 2.0 : 
Un groupe de plus de 4000 membres animé par le blogueur et formateur Cédric Dossou-Yovo. C’est un vrai passionné avec qui j’ai eu la chance d’échanger avant de créer mon activité.

Façon n°3 : investir dans ce qui vous fait plaisir

Dépenser pour décompresser…
Mais seulement si vous avez bien bossé

Contrairement aux cas précédents, ce fond d’investissement a pour objectif de vous permettre de célébrer vos réussites.
Vous pouvez vous en servir pour partir en week-end ou acheter quelque chose qui vous fait envie depuis un moment. Le but étant de refaire le plein d’énergie en vous accordant une petite pause bien méritée lorsque vous atteignez vos objectifs.

Pour ma part, j’alimente une cagnotte tous les mois que je utilise une fois par trimestre. Ceci m’entraîne à être patiente, à m’organiser à l’avance et à mettre ma volonté à l’épreuve. Chaque mois, je vérifie où j’en suis, je regarde ce que j’ai réussi à faire et le chemin qu’il me reste à parcourir pour atteindre mon objectif final.

C’est le fond dans lequel j’ai le plus de plaisir à investir. Pas seulement parce qu’il sert à me récompenser, mais parce qu’il représente une motivation supplémentaire pour continuer à travailler et atteindre mes objectifs personnels et professionnels.

Et vous alors ? Dans quoi dépensez- vous votre argent ?

Articles en lien

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire